28 novembre 2014

Fin de (la) semaine

Cette semaine a été, pour moi, la semaine des bonnes nouvelles! Ce qui m'arrive environ 1 fois aux 10 ans...

1- J'ai obtenu ma permanence à mon travail (après 14 ans...). Vous pouvez me décerner le prix de la patience et de la persévérance. Merci! 
2- Après une série de tests chez l'allergologue, elle m'a confirmée que je n'étais plus allergique aux fruits de mers. Unbelivable!!! Vous n'imaginez pas la tonne de stress qui disparait d'un coup. Chaque buffet, 5@7, party du jour de l'an ou sortie au restaurant s'accompagnait d'inquiétudes. Les fruits de mers sont partout! J'ai beau toujours avoir un épipen avec moi, l'idée de devoir l'utiliser ne m'a jamais réjouie. Pas vous?

Je vais donc boire 2 fois plus de mousseux pour célébrer tout ça ce week-end! Et si je suis game, je vais accompagner ça d'un petit homard... ben non!


Ma copine Margaux (en fait on ne se connaît que virtuellement…) d’Aux meubles de Margaux fait de très beaux sapins de bois récupéré. Ils sont parfaits pour les espaces restreints ou encore pour l’extérieur. Elle anime d'ailleurs un atelier pour en faire un soi-même ce dimanche (vérifiez s’il reste encore des places via sa page Facebook). Parfait pour la DIYeuse en vous! 


Pour trouver le plus beau du fait main montréalais, la boutique éphémère des fêtes de Etsy Montréal se déroule présentement, et ce, jusqu'au 3 décembre. Beaucoup de cadeaux "à moi / de moi" en vue! 

Chez Fripe Fabrique - 388, rue Saint-Zotique Est, Montréal 


Photos via Facebook

Sinon, vous aussi ferez votre sapin ce week-end?
 
Fa la la la la la la la la!

26 novembre 2014

Zéro déchet

Je vous en avais rapidement parlé, dernièrement j'ai lu le livre Zéro déchet de Béa Johnson. Je connaissais déjà son blogue Zero Waste Home et les grandes lignes de son mode de vie, mais j'ai découvert avec le livre toute la philosophie derrière ce mouvement.



La prémisse est fort simple: simplifier sa vie en réduisant ses déchets. Mais dans les faits, ce qui impressionne c’est que sa famille de quatre ne produit qu'un seul (oui, vous avez bien lu qu’1-one-uno-ein-en-unum…) kilo de déchets par an! Sans être un idéal ou un but à atteindre pour moi, ce que j’ai le plus aimé de ma lecture c’est de comprendre sa démarche et sa réflexion face à nos habitudes de consommation. Il faut savoir qu’avant de vivre de cette façon, sa famille vivait l'autre extrême, c'est-à-dire la grande maison en Californie, le 4x4, le gros rythme de vie, la surconsommation.

De notre côté, nous vivons déjà dans une petite maison, recyclons et compostons, achetons souvent de seconde main, utilisons des matériaux recyclés lorsque possible pour nos rénovations, bref, nous sommes conscientisés. Pas parfaits... mais tout de même moins pires que certains... mais quand même pires que d’autres. Je dirais que nous nous situons au niveau du parfaitement imparfaits!

MAIS, il est TOUJOURS possible de faire MIEUX.

Le but du mouvement Zéro Déchet n’est pas seulement de ne pas produire de déchets, mais bien d’évaluer la nécessité de chacun de ses achats et de ses possessions. De manière globale, il s’agit de se questionner en amont pour éviter la consommation vide de sens. Parce qu’honnêtement, il n'est pas rare de préférer combler nos envies plutôt que nos réels besoins...
 
Les 5 principes du Zéro Déchet

Le livre donne des trucs et des exemples concrets pour déjouer toutes nos fausses excuses (manque de temps, de moyens, de ressources, etc.). Tout y passe, Béa a pensé à tout (Ça va Béa si je t’appelle comme ça par ton p’tit nom?... Des fois qu’elle me lirait!), s’est renseignée sur tout. Mais n’ayez crainte, le ton n’est pas moralisateur. Béa dit elle-même « C’est à chacun de déterminer son degré d’implication. L’important c’est de trouver l’équilibre». Et ça, ça me plaît. Car je n’aime pas me faire convaincre. Que l’on m’explique, me suggère ou me propose, oui! Mais que l’on veuille m’imposer une façon de penser ou de faire… argh!!
  
Toujours est-il qu’au lendemain (littéralement) de ma lecture, j'ai décidé de commencer l’élagage de nos avoirs. Après dix ans dans la même maison, nous avons inévitablement accumulé un tas de trucs qui nous sont, au final, plus au moins utiles. Bien que ce soit quelque chose que je fais régulièrement, cette fois-ci j'ai abordé le désencombrement sous un nouvel angle grâce à ma lecture.

J'ai donc commencé par quelque chose de facile: les jouets des enfants. HA!

Avant je disais aux enfants "On fait le ménage des jouets. Placez dans ce sac ce que vous ne voulez plus". Inévitablement, le sac restait à moitié vide. Puis, j’ai eu cette réflexion. Le fait de préciser une quantité de jouets à garder ou encore un volume (ex: "vous avez droit à 2 bacs de jouets"), rendrait sûrement la demande plus claire. J'ai donc immédiatement testé la chose sur les principaux concernés et leur ai dit de chacun se choisir trois toutous, que TOUS les autres iraient aux plus démunis. Ils ont négociés pour quatre chaque, ce qui m'a démontré ceux auxquels ils tenaient véritablement. Et c’est comme ça que deux sacs de toutous sont partis... Ciao! bye! adios! accumulateurs de poussière.

Et en bonus, c’est réglé pour les cadeaux de Noël des cousins qui trouveront deux gros sacs de Lego sous le sapin (ne vous en faites pas, ils ne lisent pas mon blogue…), car en continuant de faire le tri, les enfants ont acceptés de donner TOUS leurs Lego. Surtout que je leur ai dit qu’avec la valeur de ces Lego ont aurait pu aller en Floride cet hiver. Maman cruelle que je suis! N’empêche que j'ai trouvé un précieux argument lorsqu'ils vont me demander de leur acheter des gogosses la prochaine fois: "Les cocos, c'est ou la bébelle ou aller voir mamie et les palmiers... pensez-y bien!". Et personnellement, je ne m'ennuierai jamais, au grand jamais, de marcher pied nu sur ti-cr!$$ de morceau de Lego.

Fière de mes résultats, je suis donc passé à une autre section: les produits de beauté. OMG! J'en avais tellement plus que je ne pensais. Comme je suis en train de passer aux produits bios depuis quelque temps, j'avais plein de produits entamés mais qui ne m'interpellaient plus. Je ne voulais pas les jeter, ce qui n'est pas tellement plus écologique. La solution m'est venue directement de ma charmante stagiaire É. au travail, qui s'est portée volontaire pour me débarrasser de tout ça! Elle et sa sœur en profiteront allègrement et moi je profiterai de l'espace ainsi libéré. Ah! le bonheur de donner.

Je trouve le moment favorable pour ce genre de tâche. J'aime à penser que certains de mes objets jadis aimés, pourront se retrouver sous le sapin de moins fortunés, avec une petite pensée spéciale aux enfants... Mais il me reste beaucoup à faire. Heureusement, j'ai trouvé ce pratique aide-mémoire à télécharger pour m'aider dans mon grand désencombrement. 



Et vous, vous êtes dans (ou avez fait) ce genre de réflexion? Des conseils à me donner? Des témoignages?

14 novembre 2014

Fin de (la) semaine

Cette semaine, j’ai lu le livre Zéro déchet de Béa Johnson. C’est l’histoire d’une famille de quatre qui a réduit leurs déchets annuels à moins d’un kilo. Je connaissais déjà son blogue Zero waste home depuis un certain temps, mais j’ai trouvé très intéressant de lire en concentré toute leur démarche. J’ai déjà commencé à mettre en application certaines choses et poursuivrai ce week-end. Je vous en reparlerai prochainement…
 
La version québécoise du livre                      Un an de déchets pour cette famille californienne


Je me suis récemment abonnée à un nouveau panier de légumes et ai, entre autres, reçu cette semaine 7 grosses betteraves. Moi qui ne suis pas fana de ce légume en partant, vous auriez pas des recettes à me partager? Hier soir j’ai fait un potage (et j’ai essayé de le faire passer aux enfants comme une soupe à la framboise… ÉCHEC TOTAL!) et compte en faire des chips ce soir. J’ai pensé à un bortsch, mais ça prend trop d’ingrédients! Vous en avez peut-être une version simplifiée?


Avec les quelques flocons tombés ce matin sur Montréal, pourquoi ne pas commencer à fabriquer ses décorations de Noël cette fin de semaine? Mais attention, il existe une loi non écrite qui décrète que l’on ne décore pas avant le 1er décembre (sauf dans les magasins…)!

Via: Little Things Bring Smiles

Bonne fin de semaine!


10 novembre 2014

Sainte-gourmande

Le mois dernier, Pat et moi avons pu profiter d’un agréable week-end en amoureux au chalet de mes parents, dans Lanaudière. Comme le beau temps était de la partie, nous en avons profité pour prendre l’air. Nous sommes allés à un endroit d’une beauté absolue : L’abbaye Val Notre-Dame à Saint-Jean-de-Matha, où logent les moines cisterciens (anciennement d’Oka).

Conçue par le renommé architecte Pierre Thibault et construite essentiellement de bois et d’ardoise, l’abbaye est magnifique. Épuré, simple et très moderne le bâtiment s’intègre parfaitement à son environnement. Il épouse la nature pour la mettre en valeur, autant de l’extérieur comme de l’intérieur. On peut d’ailleurs visionner l’épisode de l’émission Visite libre avec Philippe Lupien sur Illico (ARTV) pour en apprendre plus.

Crédit: Abbaye Val Notre-Dame

Mais le summum, c’est vraiment lorsqu’on entre dans la chapelle.

Cette vue sur le flan de montagne avec sa verdure foisonnante est tout simplement saisissante. J’y étais déjà allée en été et j’avais eu le souffle coupé par tant de beauté, mais cette fois-ci, habillé des chaudes couleurs de l’automne, le tableau qui se dressait devant nous était sublime.

Nous avons même eu droit à un concert d’orgue privé, le temps de contempler la nature.

Après une petite balade dans l’un des multiples sentiers, nous avons fait l’arrêt obligatoire au magasin! Je dois avouer que, n’ayant pas la fibre religieuse, le but de ma visite était principalement pour le magasin… C’est l’endroit de prédilection pour tous les gourmands. Des produits fins ou du terroir y trouvent leur place parmi les médailles, les cierges et autres accessoires liturgiques. Des rayons sont consacrés aux produits des artisans producteurs locaux, d’autres à ceux de leur ordonnance ou encore de congrégations voisines, comme celles de Saint-Benoit-du-Lac ou encore du Massachussetts. Sans oublier le célèbre fromage OKA qui a fait leur renommé (avant d’être acquis par Agropur…)


Mes achats coups de cœur? Le saucisson de Cochon cent façons, le chocolat noir aux amandes et la gelée de piments et mangue. J'ai également acheté du thé des bois, un autre au bleuet ainsi que du beurre d'amandes.


Croyez-moi, on a envie de tout goûter, de tout acheter!



Ensuite nous sommes allés pique-niquer aux chutes Monte-à-peine-et-Des-Dalles (et en profiter pour se régaler d’une partie des achats faits chez les moines…), puis avons monté et descendu une quantité phénoménale de marches afin d’admirer la chute sous toutes ses coutures et ce sur les deux rives. Mes pauvres cuisses...



Je vous ai mis l’eau à la bouche avec tous ces bons produits? Vous pouvez les commander en ligne! Oui, oui! Les frères pratiquent le e-commerce. On peut même payer par paypal. Alléluia!

7 novembre 2014

Fin de (la) semaine

Cette semaine, je vous ai avoué sur Facebook que mes enfants ne mangeaient pas toujours des aliments auxquels on pense en premier lieu lorsque qu’on parle de déjeuner. Ce matin-là, Ludo avait mangé du pâté chinois alors qu’Axel avait mangé de la soupe tomates-quinoa. Souvent, ils vont manger des céréales, des smoothies, des toasts ou du yogourt. Mais quand il reste un peu (ou beaucoup) de ce qui va dans leur thermos pour le repas du midi, et bien ça s’en va dans leurs bedons. Pas de gaspillage, peu importe l'heure! En fait, je n’ai aucun problème à ce qu’ils mangent ce dont ils ont envie au moment où ils en ont envie. Tu veux des pâtes le matin? OK! Un bol de céréales le soir? Pourquoi pas? En autant qu’à la fin de la journée de la semaine du mois ils ont mangés convenablement un peu de tout...

Si jamais l'envie vous prenait de tous vous cotiser pour me faire un cadeau... Sachez que je suis tombée en amour avec cette marmite de fonte. Non, mais vous avez vu sa poignée de bois? Je suis certaine que même un Kraft diner raté goûterait bon, si fait dans cette casserole! 

Ce week-end, je me précipite à la quincaillerie m’acheter des capuchons de cuivre pour en faire des chandelles. Tsé, l'idée de DIY que tu aurais voulu avoir en premier!


Vous avez vu le dernier DIY de Déconome? Ça tombe à point, j’ai justement un peu de peinture à faire... et un 4 litres de jus de pommes à boire!


Et vous? Vous avez passé une belle semaine? Vous avez des plans pour le week-end?

6 novembre 2014

Les perles d'Axel

Axel et l'anatomie


Papa, qui est torse nu, lève les bras.
"Oh, papa t'as des moustaches!"

Axel, 2 ans et demi


M- Le bacon ça vient de la fesse du cochon
A- Non!
M- Ben oui...
A- Alors pourquoi il n'est pas en tire-bouchon?

Axel, 5 ans