20 juin 2014

IKEA HACK : commode TARVA

Les enfants partagent la même chambre et, par le fait même, la même commode. Mais comme ils grandissent et que leurs vêtements aussi, ils avaient vraiment besoin de plus d’espace de rangement. Et je parle de "vraiment besoin" comme dans les tiroirs ne ferment plus, que tous les vêtements sont mélangés, que ça traîne par terre, qu'on ne distingue plus (sauf à l'odeur) les vêtements sales des propres... bref, comme dans ça prend une nouvelle commode au PS. 

Dans la pièce il y a déjà une commode vintage qui appartenait à ma grand-mère et je souhaitais donc trouver une pièce de mobilier qui s'agencerait sans pour autant être pareille. Parce que moi le look p'tit kit...

La commode héritée de ma grand-mère

J’ai fouillé un certain temps sur les petites annonces à la recherche d’une commode à retaper, mais la perle rare ne s’est malheureusement jamais manifestée. Je suis donc passée à mon plan B : direction IKEA, où j’ai acheté cette commode vendue toute nue dans le but de but de l’habiller à mon goût. Faite de pin massif, ses lignes sont semblables à celle héritée de ma Mémère (... on l’appelle ainsi à sa demande…) et son prix – 99$ – est fort accessible.

TARVA
J’ai choisi de peindre l’ensemble de la commode en blanc, sauf le plateau du dessus et les pattes que j’ai plutôt teints. Pour la peinture, il fallait quelque chose de durable et lavable (je vous rappelle que nous sommes dans la chambre de 2 garçons…) et ai opté pour du Tremclad blanc lustré. Aux grands maux, les grands moyens! J’ai d’abord appliqué deux couches d’apprêt scellant anti-tâches de la gamme Zinsser suivies de deux couches de peinture.


J'avoue, j'ai eu de l'aide. C'est sa commode après tout...

Concernant la teinture, je souhaitais harmoniser la teinte à celle de l'autre commode. Après plusieurs tests, j’ai trouvé la recette gagnante. J’ai d’abord appliqué une couche de couleur Provinciale que je suis venue réchauffer en essuyant une seconde couche de couleur Cherry. J’ai ensuite appliqué trois couches de vernis clair à l’eau pour bien sceller le tout.


C’est un petit projet qui a été tout de même très long à réaliser. Surtout parce que j’ai entièrement peint l’intérieur du meuble et des tiroirs. Il faut prévoir beaucoup de temps de séchage entre les couches lorsqu’on utilise du Tremclad et que l'on travaille dans un sous-sol plutôt humide. (Le beau temps ne s’était pas encore pointé le nez au moment où j'ai peint le meuble…). En tout, ça aura pris une bonne semaine.

Oups, j'ai oublié le dessous. Bof, qui le saura?

Puis, nous avons assemblé le meuble par un beau vendredi soir. Si vous aussi tentez l'aventure, je vous préviens, préparez-vous un drink à l’avance, vous allez inévitablement en avoir besoin autour de l’étape 18… Ah, les joies d'assembler un meuble IKEA!


Un petit conseil d’amie, collez le panneau de fond avec de la colle à bois avant de vous lancer dans la pose des vingt-six mille petits clous. En prime, le panneau sera plus solide.

Les poignées de bois fournies avec le meuble, ne convenaient pas vraiment au nouveau style du meuble (je les ai vendues 0,50$ dans une vente de garage…). Surtout que j’avais en mains un lot de poignées prélevées d’un autre meuble du même ensemble que ma mère m’avait donné il y a quelques années… Vive le recyclage!


Et voilà le résultat final


Et c'est comme ça que deux commodes s'agencent parfaitement sans être identiques. 

Vous aussi retapez des meubles ou faites des IKEA hack? Faites-moi voir!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire