29 juin 2014

Escapade estivale


1 voiture
163 kilomètres
1/2 plein d'essence
2 enfants
1 maman
3 heures de route (dont une seulement sur la 40 pour se rendre à Décarie)
1 arrêt chez Saint-Hubert

Nous voici au Mont-Orford pour une demi-semaine de plaisir!


La petite escapade annuelle que je fais avec les enfants à Old Orchard Beach a pris le bord. Parce que, cette année, plus de 800 motos y sont attendues pour le rallye Harley Davidson. Euh... c'est vraiment beaucoup trop de motos au pied carré pour moi ça!


Après moult tergiversations, je me suis rabattue sur un centre de villégiature dans les Cantons-de-l'Est : Jouvence. J'y étais déjà venue enfant, mais c'est ma première expérience en tant que parent. Et wow! C'est comme un tout-inclus, mais au Québec.

Alcool et palmiers en moins.

Dans les faits, je ne suis jamais allée dans un tout-inclus, mais c'est l'idée que je m'en fais.

Magnifique petit chalet en forêt, trois délicieux repas par jour, les activités, la plage, le soleil... c'est pas mêlant, je me sens comme dans Dirty Dancing!

La danse et Patrick Swayze en moins.

Il y a même un sauveteur à la plage ce qui me permet de me soustraire à mon rôle de parent surveillant l'espace d'un moment, juste le temps de rédiger ce post!

Je resterais bien ici plus longtemps...

___________________________________________________ 

Mise à jour | juillet 2015 : J’y suis retourné avec les enfants à deux reprises depuis. Je suis devenue complètement accro!





Cool attitude sur le bord du lac Stukely

Chocolat chaud à volonté: le rêve de tout pré-ado!

Et vous, où allez-vous pour décrocher?

20 juin 2014

IKEA HACK : commode TARVA

Les enfants partagent la même chambre et, par le fait même, la même commode. Mais comme ils grandissent et que leurs vêtements aussi, ils avaient vraiment besoin de plus d’espace de rangement. Et je parle de "vraiment besoin" comme dans les tiroirs ne ferment plus, que tous les vêtements sont mélangés, que ça traîne par terre, qu'on ne distingue plus (sauf à l'odeur) les vêtements sales des propres... bref, comme dans ça prend une nouvelle commode au PS. 

Dans la pièce il y a déjà une commode vintage qui appartenait à ma grand-mère et je souhaitais donc trouver une pièce de mobilier qui s'agencerait sans pour autant être pareille. Parce que moi le look p'tit kit...

La commode héritée de ma grand-mère

J’ai fouillé un certain temps sur les petites annonces à la recherche d’une commode à retaper, mais la perle rare ne s’est malheureusement jamais manifestée. Je suis donc passée à mon plan B : direction IKEA, où j’ai acheté cette commode vendue toute nue dans le but de but de l’habiller à mon goût. Faite de pin massif, ses lignes sont semblables à celle héritée de ma Mémère (... on l’appelle ainsi à sa demande…) et son prix – 99$ – est fort accessible.

TARVA
J’ai choisi de peindre l’ensemble de la commode en blanc, sauf le plateau du dessus et les pattes que j’ai plutôt teints. Pour la peinture, il fallait quelque chose de durable et lavable (je vous rappelle que nous sommes dans la chambre de 2 garçons…) et ai opté pour du Tremclad blanc lustré. Aux grands maux, les grands moyens! J’ai d’abord appliqué deux couches d’apprêt scellant anti-tâches de la gamme Zinsser suivies de deux couches de peinture.


J'avoue, j'ai eu de l'aide. C'est sa commode après tout...

Concernant la teinture, je souhaitais harmoniser la teinte à celle de l'autre commode. Après plusieurs tests, j’ai trouvé la recette gagnante. J’ai d’abord appliqué une couche de couleur Provinciale que je suis venue réchauffer en essuyant une seconde couche de couleur Cherry. J’ai ensuite appliqué trois couches de vernis clair à l’eau pour bien sceller le tout.


C’est un petit projet qui a été tout de même très long à réaliser. Surtout parce que j’ai entièrement peint l’intérieur du meuble et des tiroirs. Il faut prévoir beaucoup de temps de séchage entre les couches lorsqu’on utilise du Tremclad et que l'on travaille dans un sous-sol plutôt humide. (Le beau temps ne s’était pas encore pointé le nez au moment où j'ai peint le meuble…). En tout, ça aura pris une bonne semaine.

Oups, j'ai oublié le dessous. Bof, qui le saura?

Puis, nous avons assemblé le meuble par un beau vendredi soir. Si vous aussi tentez l'aventure, je vous préviens, préparez-vous un drink à l’avance, vous allez inévitablement en avoir besoin autour de l’étape 18… Ah, les joies d'assembler un meuble IKEA!


Un petit conseil d’amie, collez le panneau de fond avec de la colle à bois avant de vous lancer dans la pose des vingt-six mille petits clous. En prime, le panneau sera plus solide.

Les poignées de bois fournies avec le meuble, ne convenaient pas vraiment au nouveau style du meuble (je les ai vendues 0,50$ dans une vente de garage…). Surtout que j’avais en mains un lot de poignées prélevées d’un autre meuble du même ensemble que ma mère m’avait donné il y a quelques années… Vive le recyclage!


Et voilà le résultat final


Et c'est comme ça que deux commodes s'agencent parfaitement sans être identiques. 

Vous aussi retapez des meubles ou faites des IKEA hack? Faites-moi voir!

18 juin 2014

Salade de lentilles

Je sais, je sais, je vous l’ai déjà dit mais j’adore les salades. Et en voici une autre, parfaite pour votre prochain potluck!


SALADE DE LENTILLES
1 tasse de lentilles vertes sèches
2 feuilles de laurier
2 carottes en dés
½ poivron de couleur en dés
1 concombre libanais en dés
½ oignon rouge haché
2 oignons verts hachés 
Fines herbes ciselées à profusion (pour moi : ciboulette, persil plat, basilic anisé et origan)
Jus d’un citron
Huile d’olive
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz (ou autre, au goût)

Tout d’abord, je dois préciser que j’ai déjà lu, je ne me souviens plus où, qu’il ne faut JAMAIS saler l’eau des lentilles car ça les fait durcir. Tenez-vous le pour dit!

  1. Faire cuire les lentilles dans une grande casserole d’eau, comme des pâtes, environ 25-30 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Ajouter les carottes à mi-cuisson. Égoutter le tout et passer sous l’eau froide. Retirer les feuilles de laurier.
  2. Mettre le mélange de lentilles et carottes dans un saladier et y verser un filet d’huile d’olive pour bien les enrober. Presser le jus du citron et ajouter le vinaigre de riz.
  3. Ajouter les légumes et les fines herbes. Mélanger, assaisonner et servir.



2 juillet - Mise à jour
Dernièrement j'ai refait cette salade et j'ai ajouté des minis-cubes de chorizo que j'ai préalablement réchauffés rapidement à la poêle. Un délice...


16 juin 2014

IKEA HACK : Tables de chevet

Je dois vous avouer que nous n’avons jamais eu de tables de chevets dignes de ce nom. Ce n’est pas un meuble qui m’inspire, allez savoir pourquoi! Tabourets, chaises, tablettes, tables, coffres se sont donc succédé de part et d’autre de notre lit au fil des années. Rien qui ne convenait vraiment, quoi.

Depuis plusieurs mois j’étais donc à la recherche active de chevets: trop chères, trop grosses, trop hautes, trop basses, trop laides, trop belles…  rien ne faisait l’affaire. Jusqu’à ce que mon œil accroche sur deux tables d’appoint sales et poussiéreuses qui dormaient au sous-sol depuis des lustres. Sans faire ni une ni deux, mon idée était faite : j’allais redonner de l’éclat à ces vestiges de chez IKEA (IDBYN un vieil ensemble de tables gigognes).


J’ai donc retiré le dessus des tables (je m’en servirai probablement un jour pour un autre projet...  hé, hé!), puis j’ai simplement bien sablé les pattes avant d’y appliquer deux couches d’apprêt suivies de trois couches de peinture blanche.


Pour le dessus, Pat a fait un collage de planches d’érable rouge. Le bois provient du terrain d’amis qui, lors de la construction de leur maison, ont fait scier en planches les arbres abattus. Et ils ont eu la gentillesse de nous en donner quelques-unes en échange d’un bon souper-raclette à la maison... Vive le troc!

Planches brutes
Nous les avons tout simplement planées, collées, sablées, taillées, re-sablées puis vernis avant de les viser sur les pattes.




Et c’est comme ça qu’avec un restant de peinture, un bon souper et un peu de travail, j’ai obtenu des tables de chevet désormais dignes de ce nom. Voyez par vous même...





Morale de cette histoire: soyez à l'affût, un trésor se cache peut-être dans votre sous-sol...



11 juin 2014

Salle de bain

Heureusement que j’ai eu le temps de repeindre ma salle de bain le week-end précédent l'accident. Parce que je vous dis que j'en ai passé du temps dans mon bain pour traiter la douleur... Si c’est pas bien fait la vie?

Notre salle de bain, donc, était d’un jaune blé depuis plusieurs années. 


Puis, un jour je me réveille et tout en faisant ma toilette matinale je constate que, décidément, ce jaune blé ne va pas du tout avec mon teint. (Bon, dans les faits, j'ai JAMAIS aimé cette couleur. Je m'étais trompée de couleur au moment de l'achat, puis j'ai fait avec comme on dit...) Je file donc à la quincaillerie pour constater toute l’étendue de la palette des blancs. Après avoir comparé les teintes, analysé les finis et scruté attentivement les différents tons, j’ai réalisé que je pourrais très bien rédiger un mémoire de maîtrise ayant pour titre « La multiplicité des blancs et ses métaphores à l’ère post-pseudo-moderne »…  

Blanc vous dites? Faudrait préciser...             

Puis j’ai finalement opté pour Dayspa de BERH, un blanc froid bleuté, qui s’agence fort bien non seulement avec mon teint mais aussi avec les sanitaires. (Dites-moi que vous aussi avez déjà choisi la couleur de vos murs en fonction de votre bol de toilette…)

En parlant de toilette, voici LE truc 
pour peindre autour du réservoir

Peindre une salle de bain ce n'est pas long, à proprement dit. Ce qui l'est par contre c'est l'interminable préparation. Boucher les trous, sabler, nettoyer les murs, protéger les surfaces, retirer la quincaillerie. Puis viens ce qui m'horripile le plus au monde (et j'exagère à peine), poser le ruban à masquer. Et laissez-moi vous dire qu'il y a du découpage à n'en plus finir dans une salle de bain. Faut vraiment être motivé! Il faut dire que ce week-end-là, nous n'avions pas les enfants. Sans quoi l'opération n'aurait pas tout simplement pas été possible...

Une moppe pour laver les murs

8 kilomètres de ruban de peintre plus tard, on commence!
Première couche: déjà mon teint s'illumine!
Se faire un déjeuner des rois avec mimosa svp,
au milieu des shampoings...

Deux couches plus tard: TADAM!

Pour compléter le décor je me suis simplement procuré un magnifique tapis chez SIMONS pour vraiment pas cher, ainsi que deux serviettes chez IKEA




Et c'est comme ça qu'on agence notre salle de bain à notre teint. Sur ce, je vais aller consulter mon mémoire; je dois choisir un blanc pour mon salon/salle à manger…

____________________________________________
Ventilation des coûts
Peinture et accessoires: 75 $
Tapis: 10 $
Serviettes: 30 $

Total: 115$ + taxes

5 juin 2014

Un gâteau, dix bougies, une tonne de stress

Ce matin, mon beau grand Ludo s’est réveillé avec 1 an de plus, ce qui porte à 10 le nombre de bougies sur son gâteau d’anniversaire. Aww


Samedi dernier nous avions invité cousins et amis à célébrer son anniversaire. Parmi ces derniers, l’un d’entre eux est polyallergique. Je devais donc faire un gâteau sans œufs, noix ou arachides. Jusqu'ici tout va bien, je gère la situation. Mais là où le niveau d'anxiété augmente c'est quand on pense aux risques de contaminations. Mes armoires et ma maison sont remplis d'allergènes. Sérieux, j'aime ça les noix! Et c'est là que la panique s'installe. Non mais sans blague, qui n'a pas une petite trace de doigts collés de beurre de pinotte sur ses murs ou sous sa table? Être les parents de cet enfant, je ne l'aurais pas laissé chez-moi.  Honnêtement, à partir de cet instant mon seul but de la journée est devenu : qu’il ne meure pas. Et si je vous en parle c’est que j’ai relevé le défi. Ouf!



J'ai donc pensé vous partager la recette que j'ai suivie, parce qu'on ne sait jamais quand on sera appelé à sauver des vies... 


J’ai omis les brisures de chocolat car les miennes indiquaient "peut contenir des traces de noix".
J’ai ajouté au mélange une banane bien écrasée à la fourchette afin d’ajouter un peu de moelleux.
Une fois cuit et refroidi, j’ai saupoudré du sucre à glacer, garni de framboises fraîches et le tour était joué!
Le résultat était plutôt savoureux. Les assiettes se sont vidées rapidement…

À dix ans c’est cool parce qu’on fait des wheelie avec sa trottinette…


Et vous, parents d'enfants polyallergiques, vous vivez ça comment au quotidien?